Lutte contre le covid-19: des chercheurs de l’Université FHB de Cocody mettent en place une solution hydro-alcoolique naturelle

1038

Une solution hydro-alcoolique naturelle fabriquées en Côte d’ivoire en vue de contribuer à l’effort nationale de lutte contre la Covid-19. C’est l’œuvre de chercheurs de l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan Cocody, principalement ceux du Centre national floristique de l’URF de biosciences.
Au cours d’une cérémonie ce vendredi 24 avril 2020 au sein de l’Université, des représentants de différentes entités du gouvernement dont le ministères de l’Enseignement supérieur, ont pu voir la solution hydro-alcoolique naturelle made in Côte d’Ivoire.
Le professeur Sangaré Abdoulaye, vice-président chargé de la Recherche et de l’Innovation technologique de l’Université FHB, au nom du président, Pr Abou Karamoko, a traduit toute sa satisfaction pour les résultats obtenus par des chercheurs ivoiriens. « Tous les systèmes de santé sont éprouvés et tous les chercheurs du monde sont à la tâche pour trouver un remède. Étant donné que notre institution se veut une université citoyenne, elle ne pouvait se mettre en marge. C’est pourquoi elle a mis en place une solution hydro-alcoolique enrichie avec des huiles de certaines substances végétales qui ont fait leur preuve bactéricide, virucide et fongicide », a-t-il fait savoir.
Le Pr Sangaré indiquera la petite taille du laboratoire de son université qui ne permet de produire que 10 000 flacons du gel conçu par semaine. « Nous avons besoin d’aide pour mettre à la disposition de la communauté un nombre plus important de cette solution » a-t-il lancé, soulignant qu’il y’ a d’autres chercheurs qui ont trouvé d’autres solutions qui seront présentées ultérieurement.
Pr Ouattara Djakalia, directeur du Centre National de Floristique de l’Université FHB d’Abidjan a permis à l’auditoire d’avoir une meilleure connaissance de la solution hydro-alcoolique qu’il a présentée. « Cette solution hydro-alcoolique est un flacon de 100 ml fait à base d’alcool et de substances naturelles extraites de plantes que nous avons au Centre Nationale de Floristique. C’est à partir des extraits de ces plantes que cette solution a été synthétisée en y ajoutant de l’alcool et de l’eau. Les tests réalisés in vitro confirme qu’elle tue les bactérie, les virus et les champignons », a- t-il dit, insistant sur la particularité de ce gel qu’est la présence de substances extraites de plantes contrairement aux autres solutions sur le marché. Ce qui en fait « un produit bio ».

Sur ordre du président de l’Université, Pr Abou Karamoko, toute l’assistance a reçu des flacons de ladite solution. Selon lui, l’heure est à l’expérimentation et à la lutte contre la Covid-19 en attendant des retours et des moyens pour équiper le laboratoire pour des défis à venir.