Recherche scientifique/ Coronavirus LE DISTRICT D’ABIDJAN APPUIE L’UNIVERSITE DE COCODY A HAUTEUR DE 121 MILLIONS

1496

116 millions de francs CFA et 5 millions de contribution en carburant. Soit 121 millions. C’est le montant total du financement que le District Autonome d’Abidjan apporte au Pôle scientifique et d’innovation de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody. La convention a été signée lundi 11 mai 2020, dans la salle Félix Houphouët Boigny du District Autonome d’Abidjan, entre le Ministre Gouverneur Robert Beugré Mambé et le Professeur Sangaré Abdoulaye, Vice Président de l’université, sous le regard des Membres du Bureau du Conseil, plusieurs chercheurs et la ministre Bakayoko Ly Ramata.

Ce financement devrait contribuer à la valorisation des produits de recherche, à la production de phyto-médicaments et de bio pesticides, à la fabrication, à grande échelle, du PRORALY 50, un désinfectant de l’environnement élaboré à base d’extraits végétaux et d’huile minérale, a fait savoir Robert Beugré Mambé qui pense que la valorisation des produits de nos chercheurs sera un soutien efficace contre la propagation de certaines maladies comme le COVID19. Le District procédera également à l’ouverture des voies d’accès à Angbavia dans la sous-préfecture de Toumodi, site d’implantation des unités de recherches industrielles.

De son côté, le Ministre Bakayoko Ly Ramata, a salué le Conseil du District pour cette action. Elle a également félicité Robert Beugré Mambé pour sa présence quasi-quotidienne aux côtés du gouvernement pour l’appuyer dans cette guerre contre la maladie à coronavirus. Ce geste du District d’Abidjan, explique t-elle « fera date dans l’histoire de la Côte d’Ivoire et c’est la preuve que les chercheurs qui trouvent existent . Ils sont aujourd’hui valorisés ». Elle a salué le Ministre de l’Enseignement supérieur, Albert Mabri Toikeusse pour les efforts déployés dans les laboratoires et qui produisent  de bons résultats..   

Notons pour terminer que face à cette maladie, le District Autonome d’Abidjan s’est doté d’une matrice d’actions déclinée en cinq vecteurs : la sensibilisation des masses à l’observance des mesures barrières, l’équipement en matériel et en médicaments de certaines formations sanitaires, la distribution de kits alimentaires aux couches économiquement faibles, l’appui aux sapeurs-pompiers et à la police, la désinfection de sites publics et de transports de masse pour un budget de plus de 719 millions mais qui devrait être revu à la hausse pour faire face à d’autres urgences liées au covid-19.  

Source : DIRCOM D.A.A