UFHB / UFR MI / LE PRÉSIDENT BALLO ZIÉ PROMET DE MEILLEURES CONDITIONS DE TRAVAIL

1031

Le premier responsable de l’Université Félix Houphouët-Boigny (Ufhb), Pr BALLO Zié, en compagnie des membres du Comité de Direction,  a mis le cap sur l’Unité de Formation et de Recherche (Ufr) Mathématiques et Informatiques (MI), Le mercredi 10 mars dernier. Au cours de cette visite qui s’inscrit dans le programme de tournée, Pr Ballo Zié s’est engagé à offrir de meilleures conditions de travail à l’Ufr MI.

Le président de l’UFHB a, en outre, félicité le doyen de math-info pour la création de filières professionnalisées qui aident à la mobilisation des ressources propres, gage d’autonomie. Abordant le volet des doléances, le Pr Ballo Zié a confié que les besoins souvent illimités sont liés aux ressourcee.Mais pour l’heure, il offre 30 smartpens pour simplifier les cours en ligne, les laboratoires recevront des équipements de base ; une solution sera trouvée pour le recrutement des ingénieurs informaticiens. À la suite d’un entretien avec les enseignants, le président les a rassurés de sa bonne volonté d’améliorer les conditions de travail. De son côté, le vice- président chargé de l’enseignement, Pr Affian Kouadio, a expliqué que l’Ufhb ne dispose pas de budget pour la construction de bâtiment, ce type de projet est du ressort du gouvernement et a insisté sur l’intensification des cours en ligne. Pour ce qui est de la connexion wifi, il a annoncé un partenariat entre l’UFHB et l’opérateur de téléphonie MTN, qui va améliorer les cours en ligne. Quant au vice-président chargé de la recherche, prof. Sangaré Abdoulaye, il  renchérit les propos du président, en exhortant les chercheurs à candidater  aux appels à projets comme l’a fait Wascal, ce qui permettra de régler les problèmes de financement et d’équipement des laboratoires. Il a également rappelé qu’il existe un partenariat entre l’UFHB et l’Université Virtuelle de Côte d’Ivoire (UVCI), pour accéder à une bibliothèque numérique. Le doyen de l’UFR MI, prof. Adje Assohoun s’est réjoui de cette visite, qui pour lui, est porteuse d’espoir pour son UFR.  Dans son exposé, il a notifié que l’Ufr a en son sein 63 enseignants et enseignants-chercheurs, 1664 étudiants, 2 laboratoires et 6 filières. Il a sollicité l’attention du président pour leurs besoins en infrastructures notamment 10 salles supplémentaires de cours, 2 amphithéâtre, 3 salles de Travaux Pratiques et informatique etc. Les besoins en équipement à savoir du matériel didactique, des vidéoprojecteurs, de 30 smartpens, des markers, de 6 tableaux noirs et numériques, une connexion internet de haut débit, d’abonnement à des revues électroniques, d’un apport financier pour l’organisation des séminaires et workshop etc. De plus, le doyen a insisté sur les besoins en ressources humaines dont le recrutement d’ingénieurs  informaticiens qui dispensent des cours spécifiques sans lesquels certaines formations risque de disparaitre.